Alors que les toutes nouvelles Ford GT éprouvées en compétition continuent à rouler dans les entrées de maison partout du monde, la plupart des technologies novatrices et des matériaux évolués mis au point pour la super automobile se frayeront un chemin dans plusieurs de nos nouvelles générations de voitures, de camions, de VUS et de véhicules électriques.

 

« Lorsque nous avons commencé à travailler sur la nouvelle Ford GT en 2013, l’équipe avait trois objectifs, déclarait Raj Nair, vice-président directeur de Ford et président de l’Amérique du Nord. « Le premier était de l’utiliser comme cadre de formation pour la mise au point par nos ingénieurs de la future technologie de moteurs et d’élargir notre compréhension de l’aérodynamique, et ensuite de repousser les limites de l’utilisation de matériaux de pointe comme la fibre de carbone léger. Enfin, nous visions la victoire au 24 heures du Mans, reconnu par d’aucuns comme l’épreuve suprême d’endurance et d’ efficacité. »

 

Fait à souligner dans le cadre de cette compétition légendaire, pour la deuxième année consécutive, l’ équipe de course de Chip Ganassi de Ford a atteint le podium. Dans ce qui fut un combat des fabricants porte-à-porte, la Ford GT no 67 s’en est prise à une Corvette chancelante pour prendre la deuxième place à la tombée du drapeau à damiers. Les quatre Ford GT ont terminé la course, avec le bolide no 68 vainqueur de l’an dernier qui a obtenu la sixième place, suivi du no 69 qui a terminé septième et enfin du no 66 qui s'est retrouvé en dixième place.

 

Quand est venu le temps de repenser l’aérodynamisme, un objectif essentiel pour la GT était de lui conférer une plus grande stabilité et une traction pendant l’accélération, lors des virages et au freinage. Nous avons donc créé un système qui proposait une aile brevetée et déployable unique qui se métamorphose afin maximiser l’efficacité aérodynamique lors de diverses conditions de conduite.

 

L’efficacité aérodynamique est également infusée dans le moteur de la GT. La conception compacte à six cylindres du moteur EcoBoost® de la voiture a permis à notre équipe de concepteurs d’effiler le fuselage de la GT pour lui donner des dimensions qu’un moteur V8 de plus grande taille n’aurait pas pu accommoder. Le moteur EcoBoost de 3,5 litres est notre plus puissant moteur EcoBoost jamais offert, doté de 647 chevaux. Il a été développé en parallèle avec le moteur de course de la GT et le moteur EcoBoost de 3,5 litres utilisé dans le camion hors route de haute performance Raptor F-150, lequel comprend près de 60 % des pièces du moteur de la  GT.

 

Afin de renforcer davantage son rendement, la GT arbore un tout nouveau port et une configuration à double injection de carburant directe pour améliorer la réponse du moteur. Le moteur est couplé à une boîte à double embrayage réactive à sept vitesses pour prendre en charge tous les engrenages presque instantanément et un contrôle de conduite .

« Lorsque nous avons commencé à travailler sur la toute nouvelle Ford GT en 2013, l’équipe avait trois objectifs : Le premier était de l’utiliser comme cadre de formation pour la mise au point par nos ingénieurs de la future technologie de moteurs et d’élargir notre compréhension de l’aérodynamique, et ensuite de repousser les limites de l’utilisation de matériaux de pointe comme la fibre de carbone léger. Enfin, nous visions la victoire au 24 heures du Mans, reconnu par d’aucuns comme l’épreuve suprême d’endurance et d’efficacité. »

 

 

Raj Nair

Vice-président exécutif pour l’Amérique du Nord chez Ford Motor Company

Les innovations de la GT comme l’allègement de la fibre de carbone ont produit un avenir prometteur à long terme. La fibre de carbone est un nouvel élément important puisqu’elle nous permet de créer différents châssis, ce qui serait impossible avec l’acier ou l’aluminium en raison des limitations de l’emboutissage métallique traditionnel. À titre d’exemple, l’installation des arcs-boutants emblématiques de la GT, qui vont du toit jusqu’aux ailes arrières, est possible pour la seule raison que la fibre de carbone peut être modelée pour leur conférer une conception géométrique complexe du genre tissu, puis renforcée par un durcissement à température élevée.

 

L’autre avantage important de la fibre de carbone est sa légèreté qui permet d’améliorer l’efficacité énergétique et le rendement du véhicule dans l’ensemble. Grâce en partie aux découvertes réalisées lors du projet de la GT et au travail effectué en collaboration avec des partenaires, y compris Multimatic et DowAksa, nous conceptualisons déjà des techniques afin d’accélérer la production à grand volume de pièces de fibre de carbone.

 

En réduisant le poids de la GT, nous avons pu mettre en œuvre certaines technologies vraiment innovantes afin de la rendre plus rapide et plus amusante à conduire, comme une suspension hydraulique personnalisable qui permet de modifier la hauteur du châssis du mode normal au mode sur piste en actionnant simplement un bouton. Lorsque la GT passe à d’autres modes, la raideurs des ressorts, la rigidité correspondante des amortisseurs et l’aérodynamisme s’activent pour créer deux voitures uniques en une seule afin de lui conférer un rendement optimal dans des conditions de conduite particulières. Le mode de soulèvement de la suspension hydraulique à l’avant aide également la GT à mieux survoler les bosses anti-vitesse et les entrées pour revenir automatiquement à la hauteur de châssis normale lorsque l’automobile atteint 40  km/h.

 

Notre objectif visant à offrir des modes de conduite personnalisés s’élargit rapidement. Le mode sur piste de la GT aide déjà les adeptes de la Mustang et d’autres modèles performants de Ford à maximiser la performance pendant la course, alors qu’un mode hors route Baja est utilisé dans le tout nouveau Raptor F-150. Citons parmi d’autres innovations de la GT qui seront bientôt dans les salles de montre, le tableau de bord entièrement numérique. La technologie est actuellement offerte dans la Mustang 2018 et le sera également bientôt sur les nouveaux véhicules Ford .