Une mesure du progrès

À l’époque d’Henry Ford, il n’existait aucun mot pour désigner les environnementalistes. Par contre, il avait un objectif zéro déchet, veillant à n’acheminer aucun déchet dans les sites d’enfouissement, tout comme nous le faisons actuellement, parce qu’il était d’avis que rien ne devrait être gaspillé.

De Bill Ford, président exécutif du conseil, Ford Motor Company, et Jim Hackett, président et chef de la direction, Ford Motor Company

 

À l’époque d’Henry Ford, il n’existait aucun mot pour désigner les environnementalistes. Par contre, il avait un objectif zéro déchet, veillant à n’acheminer aucun déchet dans les sites d’enfouissement, tout comme nous le faisons actuellement, parce qu’il était d’avis que rien ne devrait être gaspillé.

 

Ces valeurs sont encore présentes chez Ford.

 

À l’heure actuelle, la discussion est en cours sur l’établissement de nouvelles normes en matière d’économie de carburant. Il s’agit là d’un enjeu fondamental pour tous ceux d’entre nous qui sont préoccupés par l’environnement et pour nos clients. Alors, nous devons tous travailler ensemble pour nous assurer que nous en sortirons gagnants sur les deux plans.

 

De nos jours, notre planète fait face à des défis de plus en plus importants et lourds de conséquences : la congestion accrue dans les villes, l’augmentation de la population mondiale, les changements climatiques et toutes leurs répercussions. Le prix à payer si nous voulons croire que la menace n’est pas réelle est simplement trop lourd.

 

Nous appuyons l’augmentation des normes relatives aux voitures non polluantes d’ici 2025 et nous n’exigeons aucun recul. Nous sommes en faveur de l’application d’un ensemble de règles à l’échelle nationale pour nous aider à offrir à nos clients un plus grand nombre d’options abordables. Nous croyons qu’en collaborant avec l’Agence pour la protection de l’environnement, la NHTSA et la Californie, nous pouvons respecter ces normes.

 

De plus, chez Ford, nous croyons que nous devons contribuer à réduire les émissions de CO2, conformément à l’Accord de Paris sur le climat. En ce qui nous concerne, nous avons déjà tracé la voie de l’avenir, notamment par des investissements de 11 milliards de dollars envers la mise en circulation de 40 modèles hybrides ou tout électriques d’ici 2022 et le développement responsable de la voiture autonome.

 

Les choses ont beaucoup évolué depuis que nous avons abordé la question du développement durable il y a 20 ans. Nous avons travaillé sans relâche à la réduction de notre consommation d’eau et d’énergie, de nos déchets et de nos émissions dans nos usines de fabrication et nos véhicules. Nous avons également encouragé nos employés et nos fournisseurs à jouer un plus grand rôle dans nos communautés.

 

Aujourd’hui, nous sommes entrés dans une nouvelle ère de durabilité et nous avons créé une nouvelle vision animée par la volonté d’en faire plus partout dans le monde. C’est cette vision qui nous amènera à poser des gestes qui seront bénéfiques pour l’environnement et non plus uniquement des gestes qui contribuent à réduire notre empreinte environnementale.

 

En regardant vers l’avenir, nous savons qu’il nous faudra de nouveaux paramètres, de nouvelles idées et de nouvelles technologies pour nous permettre de mesurer le progrès en matière de protection de l’environnement dans un monde de plus en plus électrique et connecté.

 

Imaginez un monde de transports plus efficaces et accessibles, où les autobus sont ponctuels et connectés à un système de vélo-partage ou d’autopartage. De nouvelles solutions de mobilité, comme des navettes dynamiques et l’autopartage, réduisent le nombre de véhicules sur les routes tout en favorisant les liens de la communauté et la connectivité. Nous ferons appel à la technologie pour permettre de trouver du stationnement sans la nécessité de tourner en rond plusieurs fois, contribuant ainsi à minimiser les émissions de CO2.

 

Nous sommes en train de créer le logiciel en nuage Transportation Mobility CloudMC, visant à répondre aux besoins uniques de chacun en matière de transport. Il promet de soutenir un système de transport plus efficace et profitable pour nous, qui répond mieux aux défis de la réduction des émissions de CO2 et à ceux de la congestion routière.

 

Nous n’avons pas toutes les réponses. Par contre, ce que nous avons, c’est le dynamisme et l’engagement nécessaires pour bien faire les choses, afin de réduire encore plus les émissions de CO2 au fil du temps.

 

Nous invitons tous les intéressés à participer à la conversation sur cette nouvelle étape excitante. Nous travaillons à améliorer la vie des gens grâce à un meilleur accès à la mobilité, une plus grande connectivité, une congestion réduite et de plus faibles émissions. Nous produirons des véhicules intelligents pour un monde intelligent.

 

L’avenir s’annonce passionnant, et c’est ensemble que nous pourrons réellement changer les choses dans le monde que nous lèguerons à nos enfants et à nos petits-enfants. Ils comptent sur nous.